Euro 2016 (F) : Ailière en ouverture d’angle

La situation analysée commence à la 8ème seconde de la vidéo.

Configuration de la situation initiale :
On voit que l’arrière droite attire la défenseur n°2 et la défenseur n°1 à droite en allant le plus près possible des 6m (=fixation). C’est donc une situation de 2 contre 1 à droite.

Simulations mentales de l’évolution de la situation :
Qui est la tireuse potentielle ? Les deux défenseurs (n°2 et n°1) dont mobilisées par l’action de l’arrière droite, porteur de balle. La défenseur n°1 est éloignée de l’ailière droite, qui est au point de corner.
=> Il est donc très probable que l’arrière droite fasse une passe à l’ailière qui a beaucoup de place pour aller au tir.
Où pourra-t-elle tirer ?  La tireuse n’est pas gênée par la défenseur n°1 qui tente de réduire la distance de course de la tireuse le plus possible. La tireuse saute en direction du centre de la zone : elle ouvre son angle de tir. Lorsqu’une tireuse ouvre son angle de tir, elle cherche à contourner la gardienne pour pouvoir atteindre le 2ème poteau.
=> On peut donc supposer que le tir sera au 2ème poteau.

Décision #1 de la gardienne de but :
Si la gardienne est sûre que la tireuse tirera au 2ème poteau, elle peut jouer en anticipation-protection, c’est-à-dire déclencher sa parade avant que le ballon ne quitte la main de la tireuse pour protéger l’aire du but où le tir va se terminer. Si elle veut s’assurer que la tireuse tire à un côté précis, elle peut jouer en anticipation-provocation, c’est à dire en laissant un côté plus accessible que l’autre, pour inciter la tireuse à tirer de ce côté, et en déclenchant sa parade avant que le ballon ne quitte la main de la tireuse.
On remarque que la gardienne suit le déplacement de la tireuse pendant toute la durée de sa suspension, pour éviter de se faire dépasser par la tireuse. De plus, elle baisse son bras droit pour donner envie à la tireuse de tirer en haut (anticipation-provocation).

Simulation mentale de l’évolution du tir :
On observe, à 0’17 », que la tireuse baisse son bras.
=> le tir sera donc ou bien en haut, ou bien mi-hauteur.

Décision #2 de la gardienne :
La gardienne de but maintien son bras droit à la hauteur du bras de la tireuse, et projette sa jambe droite en direction du ballon, avant qu’il ne soit lâché par la tireuse.

Perspective pour l’entraînement des jeunes :
Cette action illustre tout l’intérêt de suivre le tireur ou la tireuse pendant toute la durée de sa suspension. Il est donc important d’encourager le jeune gardien à estimer la capacité du tireur à le contourner (Saute-t-il vers le milieu de la zone ou bien vers le gardien de but ?), et à poursuivre son déplacement pendant toute la durée de sa suspension, en prenant le risque parfois de quitter leur premier poteau pour pouvoir mieux agir sur le 2ème poteau.

Partager ce contenuShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
%d blogueurs aiment cette page :