Euro 2016 (F) : Pivot secteur central

 

 

L’arrêt que nous allons analyser est le premier de cette vidéo, classé 5ème de ce top 5.

 

Configuration de la situation initiale :
Les Françaises sont en supériorité numérique en attaque (+1).

Que se passe-t-il ? (jusqu’à la 10ème seconde)
L’arrière droite transmet à la demi-centre, et la pivot fait un appel de balle. Un pivot qui sort des 9m pour demander le ballon est un premier signal d’alarme. Un enclenchement peut se réaliser, le jeu s’accélérer. En appelant le ballon, la pivot quitte l’intervalle entre les défenseurs n°2 gauche et n°3, et en même temps, la demi-centre s’engage vers l’avant et vers l’intervalle laissé libre par la pivot.

Simulation mentale de l’évolution de la situation pour identifier la tireuse potentielle :
Le début de ce changement simultané de secteur, de la part du pivot ET de la demi-centre, indique un croisé secteur central. On peut s’attendre à un tir de la porteuse du ballon si elle n’est pas gênée, ou à un décalage sur le côté droit puisque la densité de joueuses y est moindre. Il est cependant nécessaire d’attendre et de récolter plus d’indices pour confirmer l’identité de la tireuse réelle.

Que se passe-t-il ensuite ?
Au moment du croisé, la pivot reste sur la défenseur n°3, et la demi-centre accélère, balle en main, pour prendre l’intervalle n°2G/n°3.

Simulation mentale pour identifier la tireuse :
Ici, la demi-centre est porteuse du ballon et prend de la vitesse. L’intervalle est plutôt ouvert, il est très probable qu’elle puisse tirer.

Décision de la gardienne :
La gardienne Norvégienne décide d’avancer dans sa zone pour réduire les zones d’impact possibles.

Que se passe-t-il ensuite ?
La défenseur n°2G revient fermer l’intervalle. La demi-centre voit que la pivot est mal marquée par la défense (parce que les défenseurs sont une de moins, et que la défenseur n°2D a été prise à contre-pied au moment du croisé -11ème seconde-) et s’oriente vers elle pour lui transmettre le ballon.

Simulation mentale pour identifier la tireuse :
L’évolution de la situation nous pousse à revoir notre estimation, et à identifier la pivot comme tireuse réelle pour cette action.

Décision de la gardienne :
Au moment où la pivot prend le ballon, la gardienne effectue rapidement un petit pas sur le côté pour réajuster son placement et faire face à la pivot.

Que se passe-t-il ensuite ?
La pivot se retourne très rapidement et est peu gênée par la défense.

Simulation mentale pour identifier la partie du but que la tireuse peut atteindre :
Puisqu’elle est peu gênée par la défense, la pivot peut prendre le temps d’ajuster son tir et donc avoir l’impact qu’elle souhaite.

Décision de la gardienne :
Pour réduire au maximum et de manière équitable les parties du but que la pivot pourrait chercher à atteindre, la gardienne décide d’avancer un peu plus vers la tireuse et de s’en retrouver très proche.

Que se passe-t-il ensuite ?
On observe, à la 12ème/13ème seconde, que la tireuse prend une impulsion vers la gauche.

Simulation mentale pour identifier la partie du but que la tireuse cherche à atteindre :
Cette impulsion sur le côté traduit une volonté de contourner la gardienne de but. Ici, il est très probable que la tireuse tire à gauche. De plus, étant debout pour tirer, elle est libre de chercher à atteindre le haut ou le bas du but.

Que se passe-t-il ensuite ?
La tireuse voit que la gardienne est en position très avancée dans sa zone. Il s’agit peut-être d’une volonté de la part de la gardienne de provoquer un lob ? Dans ce cas, elle jouerait en anticipation-provocation. On voit que la tireuse garde son bras en position haute.

Simulation mentale pour identifier l’impact précis :
On sait que la tireuse cherche à tirer à gauche, et que le fait de garder le bras en position haute indique une probabilité que le tir soit fait en haut du but ; de fait, on peut s’attendre très fortement à ce que le tir soit fait en haut à gauche.

Décision de la gardienne :
La gardienne fléchit sa jambe droite, côté impact, pour prendre une impulsion, garde son bras droit en l’air, et arrête le ballon.

 

Partager ce contenuShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
%d blogueurs aiment cette page :