Lidl Starligue (J13) : Ailier droit

L’arrêt que nous allons analyser est le 1er de cette vidéo, classé 5ème de ce top 5.

Configuration de la situation initiale :
Fin de circulation de balle, le tireur est l’ailier droit, il est gaucher. Le défenseur est parvenu à réduire son espace de course à la zone.

Que se passe-t-il ?
Le défenseur est parvenu à réduire l’espace de course pré-impulsion du tireur à la zone. L’angle de tir du tireur est donc plutôt peu ouvert. Le tireur prend une impulsion pour aller vers le point de 4m dans la zone du gardien de but.

Simulation mentale de l’évolution de la situation pour identifier la partie du but que le tireur cherche à atteindre :
La direction de son impulsion indique qu’il veut ouvrir son angle de tir pour contourner le gardien de but et chercher des espaces ouverts dans le but. Le gardien de but peut donc s’attendre à devoir agir sur un tir effectué au 2ème poteau/coin long.

Décision du gardien de but :
Le gardien avance un peu pour réduire les espaces ouverts.

Que se passe-t-il ensuite ?
Le tireur oriente son bras tireur vers le 2ème poteau/coin long.

Simulation mentale pour identifier l’impact précis recherché par le tireur :
La position du bras de tir confirme le tir au 2ème poteau puisque qu’il ne repasse pas devant le corps du tireur.

Décision du gardien de but :
Le gardien décide de suivre le bras tireur en plaçant son bras droit à la même hauteur.

Que se passe-t-il ensuite ?
Quand le tireur commence à descendre, son bras reste à la même hauteur. De plus, il garde sa main à plat derrière le ballon au moment du lâcher.

Simulation mentale pour identifier l’impact précis recherché par le tireur :
Le gardien ne voit pas la main du tireur sur le ballon, donc cela indique que le tir sera au moins à la même hauteur que la main au moment du lâcher (un tir en bas suppose de « casser le poignet », le gardien peut alors voir une partie de la main du tireur sur le ballon, même si le bras est haut), voire en haut, donc l’impact sera en haut entre le gardien et le 2ème poteau/coin long.

Décision du gardien :
Le gardien continue de placer son bras au niveau du bras du tireur, et conserve son bras gauche en l’air, ce qui lui permet d’arrêter le ballon.

  • Ce qu’il faut retenir pour la formation des jeunes :
    Ici, c’est la capacité du gardien à dissocier les actions de ses 2 bras qui le sauve. Toutes les formes de dissociations sont à travailler à l’entraînement pour que les membres de gauche parviennent à faire les mêmes actions avec la même aisance et la même vitesse d’exécution, et pour que le gardien puisse s’adapter rapidement à des formes de tirs qui peuvent le surprendre.
Partager ce contenuShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
%d blogueurs aiment cette page :