Entraînement d’initiation à la parade glissée

La parade glissée, dite aussi en “grand écart”, fait partie des actions spectaculaires du gardien de but de handball. Elle impressionne car on l’associe à la fois à de grandes qualités de souplesse, d’explosivité et aussi de courage. Les entraîneurs qui n’ont jamais été gardiens de but ou qui l’étaient mais qui ne faisaient pas cette parade sont souvent très frileux à l’idée de l’enseigner aux jeunes ou plus âgés. Les gardiens de but, premiers concernés, le sont également. C’est souvent, la crainte de la blessure qui les éloignent de cet apprentissage. Les résultats d’un sondage devraient bientôt permettre d’en savoir davantage sur les raisons qui font que les gardien(ne)s de but réalisent ou non cette parade, et que les entraîneurs l’enseignent ou non.

J’intègre cet apprentissage à la formation des jeunes gardien(ne)s que je suis depuis quelques années (de -13 à sénior pôle). J’ai testé plusieurs approches, fus confrontée à plusieurs difficultés selon les profils des gardien(ne)s en question, et ai développé plusieurs exercices pour les familiariser à la réalisation de cette parade. Je partage aujourd’hui mon approche actuelle via la vidéo ci-dessous qui représente une séance de 20 à 30mn d’initiation à cette parade (séance en deux parties/vidéos).

J’attire particulièrement votre attention sur les points suivants si vous souhaitez enseigner cette parade ou apprendre à la réaliser en autonomie :

  • Ne vous y entraînez pas si vous avez des problèmes de croissance (genou, dos)
  • Ne vous y entraînez pas si vous avez ou avez eu des problèmes de dos (hernies, scoliose, autres…) à moins d’avoir réalisé un gros travail de musculation dorso-lombaires et d’assouplissement des ischios-jambiers et adducteurs.
    – Couplez cet entraînement technique à des séquences d’assouplissement des ischios-jambiers et de musculation du dos, ou ne vous entraînez pas à cette parade (tout ou rien).
  • N’hésitez pas à mettre des genouillères car la face interne du genou (de la jambe opposée au côté du tir) tape le sol.
  • Gardez toujours les mains devant vous. Spontanément, on veut mettre la main en arrière pour rester équilibré mais on choque l’articulation de l’épaule et on peut se faire très mal à force de le faire. Gardez donc toujours les mains devant vous, et si vous vous sentez tomber en arrière, laissez-vous tomber en arrière, ce n’est pas grave (un peu de gainage vous fera du bien 😉 ).
  • Pour déployer la jambe, il faut que le pied shoote en l’air tout en cherchant loin sur le côté. Si vous n’y parvenez pas, et que vous butez contre le sol, 4 explications/solutions possibles :
    – vous avez peut-être des limitations biomécaniques au niveau de la hanche qui font que sa rotation limite le mouvement de lever du genou sur le côté. La souplesse articulaire ne peut être améliorée, ou très très peu.
    – vous avez peut-être un manque de souplesse musculaire au niveau psoas et/ou adducteurs et/ou ischios-jambiers. Des assouplissements spécifiques permettraient de gagner en extensibilité (voir les préconisations d’exercices auprès de kiné ou préparateurs physiques).
    – vous êtes peut-être suffisamment souple, mais vous manquez d’explosivité pour lever votre genou sur le côté. Un travail de musculation peut être réalisé pour gagner en explosivité (travail avec élastiques notamment). Un bout de strap collé sur le talon peut faciliter la glissade. C’est une pratique à laquelle de nombreux GB recourent. Personnellement, et cela n’engage que moi, je trouve qu’il s’agit d’une solution “pansement” qui permettrait au GB d’éviter un travail nécessaire de la souplesse ou de l’explosivité.
    – vous avez toutes les qualités nécessaires mais vous appréhendez le choc en tombant au sol. Travaillez votre technique pendant un long cycle de travail en restant proche du sol, et prenez un peu plus de hauteur quand vous aurez cumulé suffisamment de confiance et d’aisance sur les exercices où vous êtes au sol ou très proche du sol.

Soyez responsable de votre décision de vous entraîner à réaliser cette parade ou bien de l’enseigner à vos gardien(ne)s. Cette parade est efficace mais peut provoquer des blessures au moment de sa réalisation ou bien des blessures qui se réveilleraient plusieurs années plus tard. Pour les éviter, il est important de savoir si on est sujet ou non aux problèmes de dos et de genou, et si nos parents le sont ou l’étaient.

Bon entraînement 😉

Vidéo réalisée lors d’un Stage Thierry Omeyer en juillet 2019.

Un article similaire avec une autre vidéo est disponible sur le site : cliquez ici.

%d blogueurs aiment cette page :