Gardiens de but et joueurs de champ à disposition

Le nombre de gardiens de but à l’entraînement peut être difficile à gérer, qu’ils soient peu ou très nombreux. Que peut-on alors faire pour maintenir en activité son ou ses gardien(s) de but (GB) quand on a peu ou plein de joueurs de champ (JDC) à disposition à l’entraînement ?

Cas 1) Plusieurs GB et quelques JDC (ex : 4 GB et 5 JDC) :

Cette configuration est certainement la plus problématique. Elle amène les entraîneurs à organiser une séance de travail sur espace réduit, ou une séance davantage ciblée sur le gardien de but. Dans le 2ème cas, si on prend une structure de séance classique, il est possible de :

  • Echauffement GB sur un seul but : Les joueurs de champ peuvent avoir 2 tirs à effectuer chacun pour que la série dure plus longtemps. Organisation des GB : GB1 aux 3m, GB2 plus bas, GB3 et GB4 dans le but (qui enlèvent les ballons pour protéger les 2 GB en action).  Rotations : à tous les tirs ou tous les 2 tirs selon la rapidité de l’enchaînement. GB4 passe GB3 (reste donc dans le but, en protection des GB en activité), GB3 passe GB2, GB2 passe GB1 et GB1 passe GB4 (cf. schéma).

rotation 4 gardiens de but handball

  • Situation d’apprentissage sur un demi-terrain :
    • placer GB1 dans le but, GB2 à la réception-remise en jeu rapide (enchaînement remise au centre ou relance), GB3 à l’analyse des situations jouées près de GB1, et GB4 en travail physique (ou de motricité) sur l’autre demi-terrain. Rotation selon la fréquence des tirs.
    • placer GB1 dans le but, GB2 à la réception-remise en jeu rapide (enchaînement remise au centre ou relance, voir vidéo), GB3 et GB4 en travail physique individuellement ou par deux, ou bien en travail de motricité individuellement ou par deux, ou encore en travail d’analyse individuellement ou en binôme.

  • Situations de rupture : Situations de tirs aux postes avec rotation rapide des GB (1 GB en activité, GB2 en protection dans le but, GB3 et GB4 en travail sur le côté), remise en jeu rapide au centre ou en départ de contre-attaque pour faire courir les joueurs de champ sur un plus grand espace, GB placés en compétition (ex : qui remportera le plus de duels sur 10 essais ? qui réussira à enchaîner le plus de parades/relances ?)

Cas 2) Peu de GB et de nombreux JDC (ex : 1 ou 2 GB et 20 JDC) :

Plus simple à organiser, l’entraîneur peut placer 1 GB dans chaque but s’il a 2 GB à disposition et qu’il travaille sur 2 moitiés de terrain. S’il n’en a qu’un, il peut soit placer un JDC dans le but vide (ou des cibles à atteindre dans le pire des cas), soit s’arranger pour ne travailler que sur un demi-terrain, mais il faudra dans ce cas veiller à conserver une rotation rapide des joueurs de champ pour qu’ils restent actifs le plus possible. Concernant le ou les GB, ce n’est pas parce qu’ils sont peu nombreux que l’entraîneur peut se permettre de leur accorder moins d’attention. C’est difficile pour un gardien seul de rester motivé pendant 1h30 ou plus si on ne s’intéresse pas à lui, et encore plus difficile d’être performant s’il n’est que trop peu actif (longs temps morts entre 2 actions collectives par exemple). Il convient alors de s’assurer qu’il reste « chaud » tout le temps.

Cas 3) Plusieurs GB et de nombreux JDC (ex : 5 GB et 20 JDC) :

L’organisation des situations peut être identique à celle présentée dans le cas 1.

Cas 4) Peu de GB et peu de JDC (ex : 1 GB et 5 JDC) :

Dans ce contexte, le GB est souvent très sollicité ; on a tendance à profiter de ce petit nombre pour lui permettre de travailler spécifiquement ses duels avec le tireur et la qualité de ses remises en jeu. La difficulté est alors de gérer l’effort physique de chacun (GB et JDC) tout au long de la séance. Il est intéressant d’intégrer des situations de rupture pour varier les situations (duels/tirs aux postes sur petit espace, jeu sur grand espace). Les courses des joueurs de champ seront différentes, le gardien de but mobilisera davantage ses membres supérieurs s’il doit relancer, et cela permettra à chacun de travailler l’enchaînement de tâches (parade/remise en jeu – défense/attaque – attaque/défense).

Partager ce contenuShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :